Back home

LKB and Associates
LKB Schools

LKB Schools

References
Background

 
 Lignes de Coeur Partagées

juillet 2009 : Le Paquet-Cadeau Divin

Chère Lynne,

Le premier cadeau fut la vie... déjà bien difficile ce cadeau en ces temps où l'accouchement était un acte de bravoure, bientôt 53 années...
et pour certains une lutte inconsidérée afin oui de *naître : *"n'être"
enfin.
Mais "n'être" non, il faut *être*.
Et quel combat quotidien oui d'être, un être parmi les autres, comme les autres, vivant avec les autres.
Alors oui ce "tuteur de tomates" ce que tu m'avais dit lors de ma formation, je pense que maintenant, à l'aube d'être grand mère, il a bien envie de se retirer, les tomates peuvent continuer à prendre le soleil, se protégèr du vent violent, elles sont matures et le tuteur va se retirer.
voilà ce que j'avais envie de dire et que cette Suzane Boyle fasse des émules, déjà elle a transmis et véhiculé tant d'amour, tant de prises de consciences, oui la beauté est intérieure, la beauté du coeur, elle n'a pas d'âge, pas besoin de lifting, elle s'améliore de jour en jour, elle rayonne de plus en plus, Voilà le paquet cadeau que j'avais envie de te transmettre Au plaisir de te lire,

-Christine


Susan Boyle et Michael Jackson dans la même Heartline, quel cadeau, Lynne, avec en prime le "Our deepest fear..." (qui n'est pas de Nelson Mandela), magnifique. Oui, nous avons peur d'accepter les cadeaux, pour ce qui est de moi, je viens juste de commencer à le faire, après un troisième coaching (entre autres) ! Il n'est jamais trop tard, et c'est la dernière parabole des évangiles : qu'as-tu fait de tes talents ? Allez, passez toutes et tous de bonnes vacances et à bientôt.

-chrm


Chère Lynne,

Je ne sais qu'aimer. Mais je sais bien le faire. Dieu m'a également donné ce cadeau sans mode d'emploi.
Alors, dans les premières années de ma vie, je ne savais pas aimer sans mutiler une partie de mon être : je donnais tout comme si je n'avais aucune valeur.

En grandissant, en cheminant presque 50 ans, euh encore 4 ans mais quand même, j'ai appris ma valeur.
Je ne sais qu'aimer. Mais je sais bien le faire parce que ce sentiment se transforme en actes cohérents avec ma mission sur cette terre. Je crois que Dieu fait son boulot en nous offrant tant de cadeaux. Et que nous faisons notre boulot en découvrant le mode d'emploi qui nous convient. Et cela prend un peu de temps. Pour certains d'entre nous cela prend tant de temps que la vie est passée. Pour moi, et pour d'autres, je suppose que Dieu a ajouté la capacité de se remettre en question et d'apprendre. Immenses cadeaux.

Je ne pense pas que Michael Jackson eut besoin de ces cadeaux là. Remise en question de soi et capacité à apprendre ne me paraissait pas être les cadeaux qui lui permettaient de mener sa mission car son égo ne me semblait pas démesuré.
Sa mission sur terre est soit terminée soit ne pouvait être menée à bien cette fois-ci. Sinon il serait toujours vivant. J'aurais tendance à me demander quelle était sa mission. Et je crois que sa vie nous donne des pistes orientée vers les valeurs de partage, d'innocence. L'a t'il menée à bien ? Je ne sais pas. Et je pense que nous sommes trop limités à notre humanité pour en juger.

J'ai la conviction que chacun de nous a une mission et que nous sentons si nous sommes sur le chemin de celle-ci quand nous ressentons un bien être particulier.

J'ai entendu cette dame anglaise chanter. Il y a environ 25 ans, lorsque j'étudiais aux Etats-Unis, il y avait une étudiante la plus laide qui soit, et en plus elle louchait. Sa laideur me gênait profondément quand je m'exprimais directement à elle. Un peu plus tard, j'ai parlé au téléphone à une personne à la voix absolument divine. J'étais tellement émue que je lui ai demandé son nom. C'était "ma" laide. Et bien malgré tous mes efforts, je n'ai pas pu, face à elle, me concentrer sur sa voix de manière à estomper mes préjugés liés à son physique. J'en ai été sincèrement troublée. Le paraître à la vie dure. Je connais des êtres brillants qui se sapent comme des ploucs, en ayant par exemple des costumes froissés dépareillés et des mouchoirs qui gonflent leurs poches. Chaque fois je me demande comment ils font pour se saper ainsi et cela me demande un effort de passer outre. Cela me perturbe de ne pas savoir "faire avec".

Bref, il y a du pain sur la planche.

Je t'embrasse ma chère Lynne.
J'emporte le rossignol au plumage fané dans ma valise.

-Michèle


Hi Lynne,

I could be wrong and call me a stickler for whatever - the words you quote are from Marianne Williamson's "A Return to Love". In her own words, she is an interpreter of the principles in A Course in Miracles and her book was published in 1992 (the quote is on p. 190 in my version). Nelson Mandela is such an inspiration that it's easy to willingly attribute them to him but it's a mis-quote that's been going around the internet for years.

Just thought I'd tell you this.
Have a great summer!

Love,

-Kay


Thanks Kay - I am told that it also comes from the gospels so what to believe??
I took it from a plaque in my office that was given to all participants in an international seminar in 1999 which I was co facilitating. It says it comes from his - Mandela - inauguration speech and I suppose he in fact took it from somewhere else - your suggestion or indeed one of the gospels - although having recently read them I certainly didn't find that reference so you're probably right.
Have a nice July 14th

LOL
-Lynne


Hi Lynne, I suspect it's all right. In fact Williamson quotes the words 'it is our light, not our darkness, that most frightens us' as coming from A Course in Miracles. And where do miracles come from??
Does it matter where words come from as long as we let them wash over and maybe even permeate us?
But as a total Mandela fan - though I got to S. Africa too late for his inauguration - of course I have his actual speech which of course is also visionary!
Where would we be without the people who can put into words the powerful thoughts that do indeed light up the darkness?

Love
-Kay


That was a good one! I've had the Nelson M quote on my fridge for years tattered and often unread. It was good to read it again in your letter.

If God sends you (or me) 4 free tickets for NZ in Jan in a gift-box and fairly soon, I'd love to have 2 of them. We are still free, I'm still half there but not enough cash!

Best wishes,

-A


Bonjour Lynne,

comme d'habitude, c'est très beau et cela donne envie de cogiter et de répondre;
Pourquoi Dieu est-il chez toi une femme??????
En ce qui me concerne le plus beau cadeau que Dieu m'ait donné, et le plaisir d'être
réellement intéressé par l'autre et de pouvoir communiquer avec lui!

Bises
-Cenzina

 

  Archives des partagées
sur le << Heartlines >>

janvier 2010

décembre 2009

novembre 2009

août 2009

juillet 2009

juin 2009

 


Retourner aux « Heartlines »

 

 

Version française Version française
 
Top
     

Copyright LKB 2002-2007 - Designed by SmartPixel
• Lynne Burney
• LKB - Le Réseau
• Coaching en entreprise
• Facilitation du travail d'équipe ou groupe en entreprise
• Formation sur mesure en entreprise
• Clients
• D'autres récits de succès
• Demande de contact
• Coaching Individuel
• CLEAN Coaching
• Coaching d'équipe
• Supervision pour les coaches
• Evaluation de Programme
• Coach Community
• Calendrier - Inscriptions
• Témoignages
• Demande d'information
• Les préférés de LKB
• Coach Club
• Lignes de Coeur Partagées